Skip to main content

Le Manifeste de Conseil & Recherche

Depuis 15 ans, Conseil & Recherche œuvre au rapprochement entre les sciences humaines et sociales et les entreprises. Cette pérennité témoigne du succès de notre démarche. Elle a conduit notre agence à devenir pro- gressivement un acteur reconnu et incontournable dans le domaine de la recherche partenariale en sciences humaines et sociales. À l’occasion de notre dixième anniversaire, nous avons souhaité prendre un peu de recul sur notre activité et sur notre positionnement.

Ce manifeste constitue la synthèse de nos réflexions. Il ambitionne d ’affir- mer clairement et simplement nos partis pris. Il éclaire le positionnement singulier que défend notre agence de recherche, nous permet d’affirmer notre originalité et de nous projeter vers l’avenir.

Ce manifeste entend également contribuer à la consultation lancée par le gouvernement pour l’élaboration de la future loi de programmation pluriannuelle de la recherche. Le troisième axe, portant sur le développement de la recherche partenariale en France, relève pour nous une importance majeure. Cette pratique de recherche connait un succès marqué dans le domaine des sciences de la nature. Elle reste encore balbutiante en sciences humaines et sociales. Ce manifeste entend donc contribuer à la réflexion autour de cette problématique, en démontrant l’intérêt d’un développement de la recherche partenariale dans le domaine des sciences humaines et sociales et en présentant nos partis pris pour y parvenir.

Une confiance à construire entre les entreprises et les sciences humaines et sociales

Les partis pris qui guident notre démarche

Si nous disposons d’une vision claire sur ce qu’est notre métier, sur notre inscription dans le paysage de la recherche, sur les dispositifs que nous mobilisons, il nous apparaît également important d’affirmer certains partis pris. Ils éclairent utilement notre action et nous apparaissent indispensables au succès du rapprochement entre le monde socio-économique et celui de la recherche.

Tous nos consultants-chercheurs sont docteurs en sciences humaines et sociales !

Notre équipe est constituée de consultants- chercheurs, tous docteurs en sciences humaines et sociales. Nous avons fait ce choix car nous sommes convaincus de l’excellence de cette formation.

Ils sont ainsi en mesure d’utiliser les ficelles du métier de chercheur pour les mettre au service des entreprises partenaires. La compétence de nos chercheurs ne se limite pas à une expertise soigneusement développée sur un sujet de niche.

Elle s’accompagne de compétences transverses, dont l’analyse des problèmes complexes, la compréhension des agencements humains ou encore la gestion de projet.

Parce que cet ancrage dans le monde scientifique nous apparaît fondamental, nos consultants-chercheurs gardent un lien avec leur laboratoire de rattachement.

Il leur permet de rester au fait des dernières avancées de la recherche et de contribuer, au sein de leurs disciplines respectives, au développement du savoir.

Cette diversité des enracinements disciplinaires nous paraît essentielle. Elle permet de développer des approches marquées par une forte interdisciplinarité, aujourd’hui indispensable pour résoudre des problèmes complexes.

Le contenu que nous produisons est ancré dans les dernières avancées de la recherche

L’ancrage de nos travaux dans l’état de la connaissance scientifique est également essentiel et constitue un élément différentiant qui fait la force de la recherche partenariale.

Il permet à nos travaux d’être au fait de l’état des connaissances scientifiques sur un sujet donné, des débats existants, mais aussi des dernières avancées théoriques.

Cet ancrage ne limite pas le jugement d’imputation. Il l’enrichit en assurant un aller-retour continu avec les autres cas qui ont servi à la consolidation de ces théories.

Ce travail, propre à la recherche scientifique, permet d’inscrire le problème posé, et donc sa résolution, dans le cadre des dernières avancées de la connaissance scientifique.

Cela constitue une différence fondamentale entre l’apport d’un travail de recherche et une approche basée sur une simple expertise, c’est-à-dire à une connaissance fine du sujet, mais dépourvue de mise en perspective théorique, donc d’inscription dans l’état de la connaissance.

Nous menons des enquêtes de terrain et produisons des données inédites !

Outre cet ancrage dans l’état de la connaissance, notre démarche s’appuie sur un travail de terrain. Notre approche se base sur les méthodes d’enquête développées en sciences sociales.

Nous mobilisons dans ce cadre la diversité des compétences de nos équipes afin de développer des approches à la fois quantitatives et qualitatives.

Cela permet de produire des données inédites qui enrichissent l’état de la connaissance sur un sujet donné et qui alimente nos recommandations. Nous explorons la complexité, nous partons à la rencontre d’acteurs innovants, de situations délicates.

L’ensemble de ces rencontres vient nourrir notre processus de recherche. Il permet d’approfondir la connaissance sur un sujet donné, et d’accompagner les entreprises partenaires dans l’élaboration de solutions innovantes et créatives.

Nous croyons à la science ouverte et à l’apport de chacun au processus de recherche !

Nous ne pensons pas que la recherche soit uniquement l’apanage de quelques chercheurs professionnels qui travailleraient seuls au sein de leur laboratoire.

Nous sommes des partisans de l’ouverture et du décloisonnement de la pratique scientifique. La science ouverte, pour nous, ne se résume pas uniquement au libre accès aux publications scientifiques.

Nous pensons que ce vaste mouvement doit s’accompagner d’un décloisonnement de la pratique scientifique. Autrement dit, nous pensons que d’autres acteurs peuvent jouer un rôle dans la mise en œuvre d’un processus de recherche.

Croiser les perspectives et les problématiques nourrit le processus d’enquête. Cela fait émerger des problématiques parfois délaissées dans la littérature scientifique.

Cela permet de mettre à l’épreuve les résultats produits. Plus prosaïquement, cela facilite l’accès au terrain et donc la production de

données inédites. Partant de ce constat, le processus de recherche que nous mettons en œuvre résulte d’une co-construction permanente avec nos partenaires.

Nos dispositifs nous permettent de le faire puisqu’ils conduisent à la création d’une communauté apprenante, pleinement impliquée dans le processus de recherche.

Cette communauté regroupe des chercheurs, des experts, des praticiens ou des citoyens engagés. Des moments d’échanges réguliers et une attention particulière à la circulation du savoir et de nos résultats rendent possible la création de cette communauté.

Nos équipes mènent le processus de recherche, mais elles sont aussi des passeuses de savoirs. Nos partenaires peuvent explorer avec nous les enjeux d’un sujet et y apporter leur contribution et leur vision. Ils contribuent ainsi à la production de nouvelles connaissances scientifiques.

Nos travaux sont nourris par et orientés vers l’action !

L’objectif de notre approche n’est pas uniquement de produire des connaissances nouvelles. Elle vise à accompagner les entreprises dans leurs transformations.

Pour cela, nous pensons tout notre dispositif pour que nos résultats nourrissent l’action des entreprises partenaires. Il nous permet de travailler autrement sur un sujet.

Nous associons ainsi le meilleur de la recherche, de la veille, de la communication, de la facilitation et du conseil pour accompagner nos partenaires.

Cela leur permet de s’engager pleinement dans le processus de recherche et de tirer parti

des résultats que nous co-produisons. Du fait de notre ancrage scientifique, notre posture est non normative et non prescriptive.

Nous aidons nos partenaires à choisir un chemin. Nous leur donnons à voir l’éventail des possibles, les voies empruntées par d’autres. Nous les mettons en perspectives avec les apports théoriques pertinents, avec nos résultats de recherche, sans pour autant prétendre élaborer des recettes miracles.

Grâce à ce positionnement, nos partenaires peuvent prendre du recul, anticiper les évolutions sur un sujet, mieux comprendre les enjeux et surtout, in f ine, passer à l’action !

La recherche partenariale a pu être critiquée. Elle a dû faire face à des concurrences nouvelles, notamment avec le développement du design thinking, des approches basées sur la donnée ou encore des méthodes d’intelligence collective. Nous restons néanmoins convaincus que cette approche reste plus que jamais pertinente du fait même de l’ancrage scientifique sur lequel elle s’appuie.

Nos dispositifs, qu’il s’agisse de nos recherches interventions, de nos recherches collaboratives ou encore de nos chaires, nous permettent d’opérationnaliser concrètement cette tradition de recherche et de créer un espace où le monde de la recherche et celui des entreprises peuvent collaborer à la construction d’un savoir partagé.

Nos dispositifs nous permettent ainsi de faire de la recherche différemment, d’embarquer nos partenaires dans cette aventure

et de leur permettre de jouer un rôle essentiel dans la construction de savoirs ancrés scientifiquement. En somme, cette pratique de recherche nous permet d’accompagner nos partenaires différemment, pour que leurs organisations puissent fonctionnement autrement.

Après 10 années d’existence, nous sommes fiers de ce que nous avons accompli. Nos travaux de recherche, qu’il s’agisse de nos recherches interventions ou de nos recherches collaboratives, nous ont conduit à travailler avec près de la moitié des entreprises du CAC40. Nous interprétons cette réussite non pas comme le résultat de nos mérites personnels, mais plutôt comme un élément validant notre constat et nos partis pris.

Nous croyons fermement que la recherche scientifique constitue un outil essentiel pour le progrès et l’amélioration de nos sociétés.

Elle est plus que jamais nécessaire pour accompagner les entreprises et les aider à répondre aux grands défis de notre temps.

Nous en sommes convaincus simplement parce que seul cet ancrage scientifique permet de se positionner à la frontière des savoirs existants. Lui seul permet de repousser un peu plus loin l’étendue de la connaissance humaine. Lui seul offre à l’Homme la capacité de façonner, aussi modestement qu’il le puisse, une partie de son destin.